Hugues de vivreuneaventure au-dessus de la baie de la concha

Pendant 2 jours, j’ai parcouru la ville de Saint-Sébastien au nord-ouest de l’Espagne, Donostia, de long en large. Une baie magnifique, des points de vue grandioses sur la mer et les montagnes du Pays Basque, une vieille ville pleine de charme sans oublier les Pintxos… Saint-Sébastien, un voyage qui ne te laissera pas indifférent. Allez viens je t’emmène…

Le lever du soleil sur la baie de la Concha à Saint-Sébastien

7h00 du matin.

Pendant que les habitants de Saint-Sébastien dorment à poings fermés, je m’enfonce dans la nuit vers le mont Igueldo, qui domine la baie assoupie.

Mes pas me font longer la plage d’Ondarreta, située à l’extrémité de la baie de la Concha. Les lumières de la ville brillent sur les eaux assoupies, reflet d’un collier de perles dans un miroir azur. Il s’agit d’une des plus belles baies citadines au monde.

Casinos, bals royaux, villas aux terrasses plongeantes, parc d’attraction. Le mont Igueldo fut le théâtre des frasques de la bourgeoise espagnole au début du 20ème siècle…

J’arrive enfin à son pied, avant d’amorcer la grimpette jusqu’au sommet pour admirer Saint-Sébastien à l’aube.

Malheureusement, à cette heure-ci je ne peux emprunter le funiculaire, ce dernier n’ouvre qu’à 10h du matin.

Je longe les demeures huppées qui ont toutes vues sur mer. Je grimpe, je dépasse le phare de Saint-Sébastien qui éclaire l’Océan Atlantique de son puissant faisceau. Je monte toujours, une lueur orangée commence à envelopper le ciel. J’accélère le pas… Finalement, après 45 minutes de marche j’arrive au sommet… pour me retrouver face à une haute grille verrouillée !

Il est 8h du matin, le soleil s’extirpe de son manteau nuageux et chatouille déjà les cimes des montagnes.

Que faire ? Je tente l’escalade mais des aboiements de l’autre côté refroidissent mes ardeurs… Je me précipite un peu plus bas pour trouver un meilleur point de vue.

Finalement, entre 2 manoirs, je m’assois sur le mur, mes pieds se balancent au-dessus du vide. Le spectacle commence. Les rayons du soleil descendent de la montagne, coulent sur les toitures de la vieille ville de Saint-Sébastien qui s’éveille.

lever du soleil sur Saint-Sébastien

Elle est maintenant drapée dans une lueur orangée, qui inonde la baie de la Concha. Le mouillage du port de pêche brille de mille feux… Il est temps de retourner vers la ville.

Au fur et à mesure de ma descente, l’aube révèle les couleurs des manoirs et des maisons bourgeoises, lovées au pied des montagnes. Un vieil homme à l’allure digne, me dévisage, tel un intrus qui revient avec des photos volées de sa propriété luxueuse…

je descend du mont Igueldo à Saint-Sébastien
la ville endormie de Saint-Sébastien s'éveille

Je reviens sur la plage d’Ondarreta, le sable prend une couleur or, les premiers habitants se baladent au petit matin…

la plage d'Ondaretta à Saint-Sébastien

Le funiculaire de Saint-Sébastien

Plus tard dans la journée, je repars au Mont Igueldo pour emprunter le fameux funiculaire qui mène au parc d’attractions du mont.

Après m’être acquitté de la modique somme de 3,5€ l’aller-retour, je monte à bord du funiculaire à la carcasse rouge.

Ce dernier se met en branle, et avance sur les rails pour affronter la pente. On longe les bâtisses, des arbres me cachent la vue sur Saint-Sébastien. En quelques minutes, me voici au sommet.

Je peux enfin pénétrer dans la zone qui m’était fermée le matin.

Comment te dire… La vue d’ici est juste magnifique ! Au loin, tu aperçois les Pyrénées Basques, en un regard tu embrases la baie dans son ensemble, des voiliers louvoient sous le vent en direction de l’île de Santa Clara. La baie de la Concha mérite le titre d’une des plus belles baies citadines au monde.

funiculaire mont igueldo Saint-Sébastien

En haut du mont, se trouve aussi un parc d’attractions très old school ! C’est assez insolite de trouver ce type de lieu avec une vue pareille.

Je monte à bord d’une petite montagne russe qui m’a fait longer le vide au-dessus de l’océan. Pour les romantiques, il y a un petit bateau qui vogue sur un petit canal avec une vue plongeante sur la ville. Bref juste pour profiter de la vue, c’est à faire 🙂

parc d'attractions vue sur la baie de la concha

Tu aimes mon article ? Aide moi avec un like sur ma page 🙂

Le mont Urgull à Saint-Sébastien

À l’autre bout de la baie, autre mont, le mont Urgull.

Cet endroit fut autrefois la place forte des Français de Napoléon Bonaparte qui tenaient la région avant d’être chassés par les Anglais en 1813 .

Une forteresse subsiste toujours, offrant des points de vue magnifiques sur les alentours. Je parcours les multiples chemins qui parcourent le lieu, allant de point de vue en point de vue, de rencontre en rencontre.

Depuis les remparts de la vieille forteresse, comme les soldats français de l’époque, je domine la baie de la Concha. Rien n’échappe à mon regard.

fort militaire du mont urgull Saint-Sébastien
baie de la concha depuis la forteresse à Saint-Sébastien

Je me faufile à travers une faille de la muraille épaisse… Je m’égare et, au milieu des rochers où coule une source isolée, une statue représentant l’aigle de l’Empereur, résiste encore aux aléas du temps.

l'aigle bonaparte du mont urgull à Saint-Sébastien

De l’autre côté, se trouve la fameuse plage de surfeurs Zurriola.

J’essaye de m’y faire une place en bodyboard au milieu des vagues, sans succès.

La lumière décline, je longe la balade qui se trouve au pied du mont Urgull. Un homme joue au saxophone les classiques du jazz américain des années 70… Je m’assois sur la jetée au bord de l’eau. Je ferme les yeux, bercé par la musique et le son de l’océan qui se fracasse contre les rochers, je me sens bien 🙂

la plage zurriola depuis le mont Urgull à Saint-Sébastien

Tu aimes mon article ? Aide moi avec un like sur ma page 🙂

La vieille ville de Saint-Sébastien

Après le mont Urgull, je pénètre dans le port de pêche au moment où l’astre solaire décline vers la mer.

Les serveurs de nombreux restaurants de fruits de mer s’affairent, préparent les terrasses pour le soir. Les derniers pêcheurs débarquent les caisses de glace où des poissons s’agitent. Je poursuis ma route, me voici à l’orée de la vieille ville, près de la plage de la Concha.

De vieilles femmes affalées dans un transat jouent aux dominos et profitent du dernier bain de soleil de la journée. Les étudiants fêtent la victoire d’une course d’avirons . Depuis un ponton des jeunes se jettent dans la mer, d’autres débouchent les bouteilles, ombres chinoises sous le soleil.

la plage de la baie de la Concha à Saint-Sébastien
les étudiants se prélassent sur la baie de la Concha à Saint-Sébastien

Je dépasse un vieux porche, des amoureux s’embrassent sur un banc. Je divague à travers la foule, massée devant les bars à Pintxos, sortes de tapas basques, un verre de vin à la main.

un couple sur un banc à Saint-Sébastien
la foule devant les bars à Saint-Sébastien

L’ambiance est à la fête… J’emprunte des ponts qui surplombent les ruelles. La vieille pierre se pare d’une couleur dorée, le crépuscule vient… la nuit m’appartient.

Pintxos à Saint-Sébastien
un homme dans une rue à Saint-Sébastien

Saint-Sébastien est un lieu magique, qui permet de s’évader lors d’un voyage en Espagne. C’est une étape incontournable avant de s’enfoncer plus au sud vers les Bardenas Reales, le plus grand désert européen. Et toi, tu t’envoles quand pour le Pays Basque ?

Tu aimes mon article ? Aide moi avec un like sur ma page 🙂

Allez rejoins nous aventurier, on est bien bien bien 🙂

QUI SUIS-JE ?

hugues_a_propos_vivreuneaventure
  Hugues, jeune breton expatrié sur Paris, blogueur voyage de Vivre Une Aventure. J’aime les crêpes et l’aventure !

Découvre moi !