ponton du village de Lovina à Bali

Après une aventure à la source chaude de Banjar et la visite du temple Brahma Vihara Ashrama près de Lovina, direction Pemuteran. Sur la route, je m’arrête au temple Pulaki pour voir des singes aimant la mer…

Le vendeur de pendentif de Lovina

De retour à l’hôtel Rambutan. Brendan et moi prenons un chauffeur pour notre prochaine étape, Pemuteran. Il doit arriver dans une heure. Nous profitons pour aller nous prélasser sur la plage à côté.

Sur le chemin, nous croisons des femmes avec un panier chargé de victuailles sur la tête. Elles avancent d’un pas tranquille. Nous arrivons finalement à un petit port de pêcheur.

En face de moi, un ponton de bois se jette dans l’océan. Sur ma gauche, de hautes montagnes balinaises plongent dans la mer, les nuages cachant leurs cimes. À droite, une multitude de bateaux de pêche de toutes les couleurs, reposent sur le sable. Des enfants jouent entre les coques en bois avec les palmiers en arrière-plan…

Je rejoins Brendan, assis au bout du ponton à regarder la mer. Un Balinais vient nous voir et se met à parler avec nous durant une dizaine de minutes. Je le trouve très sympa jusqu’au moment où il sort un sac de toile qu’il pose à plat sur les planches de bois branlantes. Il nous dévoile sa marchandise, des pendentifs en corail… Un vendeur de plus, je me disais bien aussi.

Je retourne sur mes pas et malencontreusement un clou, rouillé, vient se loger dans mon pied !

Panique totale, avec un climat humide et tropical, l‘infection peut être très rapide !

Je veux garder mon pied moi !

Scène irréelle d’un idiot qui saute à cloche pied, en essayant d’asperger sa blessure d’alcool sur un ponton pourri ! En plus, je manque de tomber à l’eau !

Comme quoi une trousse à pharmacie pas loin ça sert !

Je boitille jusqu’à l’hôtel, il faut y aller. Pour 300 000Rp et 2H de route, notre chauffeur nous amène au temple Pulaki.

bateau port de Lovina Bali

Le temple Pulaki

Le temple Pulaki abrite une colonie de singes que l’on nourrit et vénère. C’est un classique à Bali. Mais la particularité de ce lieu, c’est qu’il est divisé en 2 parties. L’une proche du rocher où se trouve la colonie. L’autre est directement au-dessus de la mer, posée sur la falaise.

C’est le bon endroit pour faire des photos originales.

La première partie est gardée par une famille qui s’occupe de l’entretenir, de gérer les cérémonies, faire des offrandes. Ces dernières sont protégées par une grille pour éviter que les singes ne s’en emparent. Ces gardiens sont aussi armés de bâtons pour protéger les visiteurs contre les macaques, parfois très agressifs.

Hugues de vivre une aventure au temple Pulaki à Bali
temple aux offrandes Pulaki Bali
gardien du temple Pulaki à Bali

Tu me diras pourquoi ? Eh bien les singes de Pulaki ne rigolent pas. Au moment où je prends en photo Brendan, à côté des sculptures de serpents, gardiens du temple, je sens quelque chose qui tire mon sac.

Le voleur n’est autre qu’un singe qui veut se faire la malle. Je le regarde, il me regarde, je lui lance un regard noir, il me montre des crocs de doberman en grognant… Bref, diplomate, j’ai naturellement baissé les yeux. Comment ça soumis ?

C’est impressionnant de voir comme ils protègent leur territoire. Heureusement qu’un gardien du temple Pulaki est à proximité de nous avec son long bâton. Parce ce que je ne te dis pas le truc: ça hurle, ça saute, ça se bat et copule de partout. Tu n’as pas envie de les ennuyer, surtout lorsqu’ils sont en bande !

singe du temple Pulaki à Bali

Pulaki, un temple de la mer

Mais le principal, c’est le temple au bord de la mer.

Celui-ci est beaucoup plus calme.

Toujours affublé du sarong autour des hanches, je monte les marches vers l’entrée principale. Personne… Des rideaux sont accrochés partout. Le tissu ondule sous la brise du soir. De petits macaques jouent à cache-cache dedans… Au fond, sur la gauche, un escalier décoré de serpents, descend en bas de la falaise. C’est marée basse, des macaques bronzent sur les rochers au bord de l’eau. Je peux m’approcher de très près. Contrairement à l’autre partie du temple Pulaki, ils m’ignorent totalement. La mer et les montagnes à l’horizon les apaisent peut-être…

Avant de repartir, nous nous faisons aborder par 2 jeunes Javanais. Ils viennent se faire photographier avec nous toutes les 5 minutes, impossible de partir. Je ne sais pas ce que l’on a de fascinant…

Singe sur un rocher au temple Pulaki Bali
singe du temple Pulaki au bord de l'eau Bali

Vers Pemuteran

Il nous reste 5 km à pied à faire avec tout notre barda sur le dos !

Nous reprenons la route vers Pemuteran.

C’est le crépuscule… Au loin, là-haut sur la montagne, tels des démons, des ombres dévalent ses flancs en hurlant. La colonie des macaques se dirige tout droit vers le temple. Heureusement, nous ne sommes plus là-bas !

Finalement après une heure trente de marche en tongs ( plus jamais ! ) avec 15 kilos sur le dos, on arrive à notre guest house à Pemuteran.

La langue pendante, nous apaisons notre soif avec une Bintang de 62 cl, le bonheur avant de passer une bonne soirée.

Le temple Pulaki est une superbe expérience, voir des singes au bord de la mer à Bali, je trouve ça unique. Le personnel de la guest house nous a fourni 2 lits simples pour passer une bonne nuit. Eh oui demain, on va faire du snorkelling sur l’île du cerf Menjagan ! Dis-moi, as-tu déjà vu des singes à Bali ?

Informations pratiques

Où ça ?

Il faut compter 2H de route depuis Lovina puis 1H de marche jusqu’à Pemuteran !

Voir la carte !

Combien ça coûte ?

300 000 Rp le chauffeur

20 000 Rp pour les 2 parties du temple

Où dormir ?

Hôtel Rambutan à Lovina super beau, à coté de la plage ! 25€ la nuit en moyenne !

Regarde !

QUI SUIS-JE ?

hugues_a_propos_vivreuneaventure

 

Hugues, jeune breton expatrié sur Paris. J’aime les crêpes et l’aventure !

Découvre moi !