les montagnes balinaises depuis Menjagan à Bali
Après avoir visité la source chaude de Banjar et le temple Pulaki, mon aventure à Bali m’emmène à Pemuteran. Là, je vais prendre un bateau pour plonger et faire du snorkelling dans l’eau turquoise de Menjagan, l’île du Cerf.

Une ballade sur la plage de Pemuteran

 

Les ronflements de mon ami me tirent du lit à 6H du matin. Les yeux embrumés, je décide de découvrir la plage à la lumière de l’aube.

J’emprunte l’allée en face de notre guest house. Après 10 minutes de marche, je me faufile entre les palmiers, les grains de sable noir crissent sous mes pieds. J’arrive enfin sur la plage de Pemuteran.

Le village de pêcheurs est assoupi. Il n’y a pas âme qui vive, seule une bande de chiens errant se tient au bord de l’eau, sans un bruit.

Sur ma droite, amarrée au bout d’un ponton, se tient une magnifique goélette blanche.

la piscine de ma guest house Suka Sari à Pemuteran Bali

Je me dirige vers ce bateau. Je dépasse plusieurs hôtels luxueux et leurs dizaines de transats, repaire de clients fortunés, désertés à la basse saison.

Puis 100 mètres plus loin, je change d’atmosphère. En sautant par-dessus un ruisseau d’eaux usées, j’atterris dans un village de pêcheurs. De nombreuses petites maisons faites de bois peint et de tôles bordent la plage, les chiens et les poules se disputent la place parmi les bouées et les filets. Des déchets jonchent le sol… La misère est omniprésente ici, le contraste est révoltant !

J’adore leurs petits bateaux de pêche, un d’eux porte même un prénom français !

la France sur un bateau de Pemuteran
Hugues de vivre une aventure à Pemuteran sur la plage le matin

Arrivé à la goélette, je dois jouer l’équilibriste sur un ponton constitué de 2 planches branlantes au-dessus de l’eau. Je me sens comme un aventurier des siècles passés qui découvre une île mystérieuse.

Je m’aventure un peu plus loin, où la mer s’est retirée. Je découvre des oursins énormes ( plus grand que ma main ) et autres coquillages dans les flaques d’eau qui se cachent au milieu des rochers.

Je sens les premiers rayons du soleil sur ma peau, qui se lève au-dessus des montagnes. Là, au loin, une silhouette se découpe. Une femme en tenue traditionnelle et au chapeau pointu, ramasse des fruits de mer.

Je ne peux la rejoindre, la mer monte déjà.

Sur le retour, le village endormi s’est réveillé, les enfants courent partout. Les familles se lavent au seau dehors et me regardent passer d’un regard semi-curieux, semi-endormi tout en prenant leur petit déjeuner.

À savoir sur cette plage il y a une « ferme de coraux » qui croissent grâce à des impulsions électriques. Selon des habitués, c’est un spot super sympa pour le snorkelling mais surtout gratuit ! Un bon plan si vous trouvez l’excursion à Menjagan trop chère.

À l’arrivée, je me régale avec des pancakes à la banane, avant de me rendre au centre de plongée, situé à gauche de la guesthouse.

En route pour l’île de Menjagan

Pour la somme de 40€ par personne, nous allons partir faire du snorkelling ( plongée avec tuba) sur l’île du cerf Menjagan.

Après plusieurs kilomètres entassés dans un van sur des pistes défoncées, nous débouchons sur une petite baie, enserrée par une jolie mangrove avec les montagnes au loin.

C’est le point de départ de mon aventure du jour.

les bateaux qui doivent nous emmener à Menjagan, l'île du cerf, depuis Pemuteran à Bali
l'équipage et les autres touristes sur le bateau pour Menjagan depuis Pemuteran à Bali
une Balinaise s'en va de Menjagan à Bali

Tu aimes mon article ? Aide moi avec un like sur ma page 🙂

Un couple de Suisses, une Australienne et une Bretonne ( Nous sommes partout ! ) nous tiendront compagnie durant ce voyage dans le monde de Cousteau. Nous montons sur le pont de notre petite embarcation. Bien sûr, je m’installe à la proue ( l’avant du bateau) pour mieux admirer les paysages, sentir les embruns sur la peau et me prendre des paquets de mer dans la gue… le visage, le bonheur…

Le chemin vers Menjagan est magique, on voit les montagnes et même la prochaine étape de notre voyage, le volcan Kawah Ijen !

Menjagan est l’île du cerf, car de nombreux cerfs y vivent (facile celle-là) et ce n’est pas rare de les voir faire trempette dans la mer !

C’est une île sacrée où de nombreux Balinais viennent faire des offrandes aux temples de Pura Taman Kelenting Sari et Pura Kahyangan Jagat Giri Segara.

À l’approche de l’île, notre bateau vogue au-dessus des coraux. De ma vie, je n’ai jamais rien vu de tel.

Ici, il est interdit d’y toucher pour préserver la faune et la flore. La pêche à la dynamite a trop fait de ravages par le passé…

 

 Menjagan, le monde de Cousteau

Après avoir jeté l’ancre, notre instructeur nous donne le matos avec le sourire. Palmes et tuba en place, une dernière respiration puis je bascule en arrière vers un autre monde.

C’est la première fois que je plonge dans une mer tropicale, je suis comme un gosse.

Imagine, des poissons de toutes les couleurs partout ! Poissons clowns, poissons licornes, globes fishs ( il gonfle), barracudas, murènes, étoiles de mer géantes, c’est tout simplement génial !

Je suis dans un aquarium géant, c’est Thalassa en vrai, enfin ! Pendant plus d’une heure, je manie ma perche (sans mauvais jeux de mots) et ma fausse Go Pro comme personne.

le mouillage au sud de Menjagan à Bali, vue sur les montagnes balinaises

Viens l’heure du déjeuner où je déguste un nasi goreng sur les cailloux. Puis d’un coup, tous les autres touristes s’exclament en même temps. Intrigué par le bruit, je me retourne et je découvre un invité surprise… un cerf !

Le pauvre essaye de se rafraîchir tranquille dans l’eau, cerné par la horde de touristes. Pourtant il ne bouge pas. Ah si, il lève juste son derrière pour se mettre à l’ombre, la langue pendante.

Comme personne ne se décide à bouger moi rebelle comme je suis, je quitte la plage pour m’enfoncer dans l’île à la découverte des temples !

La découverte de l’île du cerf, Menjagan

Je croise sur ma route un groupe de Balinais qui rentrent chez eux après s’être recueillis aux temples. J’adore leurs visages, leurs habits colorés et surtout la silhouette de la grand-mère qui se découpe avec son vase sur la tête.

un cerf de Menjagan, île sacrée au nord-ouest de Bali

Après avoir croisé plusieurs groupes de cerfs suffocants sous la chaleur, me voilà au « village » des temples de l’île. Un homme accourt et tout sourire me propose un sarong car ici c’est un lieu sacré.

Les temples sont beaux et reposants, pas âme qui vive à part les gardiens du lieu qui discutent sur les terrasses surplombant la mer.

Au bout, on peut trouver une immense statue de Ganesh que l’on apercevra mieux depuis le deuxième spot de plongée dans l’après-midi.  Là, plusieurs groupes de jeunes Indonésiens prient. Je m’éclipse après plusieurs photos puis je prends le chemin du retour.

des Balinais prient sur l'île sacrée de Menjagan à Bali

Arrivés à la crique, un de mes instructeurs de plongée poussent de grands cris et coure vers moi ! Cela fait 30 minutes que l’on m’attend… Je crois que je n’ai pas vu le temps passer !

Le lagon nord de Menjagan

Nous passons de l’autre côté de l’île et là le choc ! Une baie, des coraux qui se détachent de l’océan eau bleu turquoise avec pour fond la fameuse statue de Ganesh qui nous domine de sa hauteur…

Sous l’eau, c’est différent de l’autre versant, moins de poissons mais de plus gros parfois agressifs. Notre groupe s’est fait attaquer par un poisson avec des crocs de chien en guise de dents !

Donc si tu y vas, fais attention ! Le truc génial de cette deuxième plongée, c’est qu’au bout du récif de corail ça descend à pic ! J’ai essayé de me laisser tomber d’en haut comme la célèbre vidéo de l’apnéiste Guillaume Nery.

le temple de Ganesh au-dessus de la mer sur l'île de Menjagan à Bali
le lagon nord de l'île de Menjagan à Bali

Tu aimes mon article ? Aide moi avec un like sur ma page 🙂

Au bout de quelques mètres, j’ai les tympans qui explosent, je remonte… Ce bleu que tu peux voir à ce moment-là, est complètement différent du bleu turquoise, celui-là est profond, intense, doux et (je m’égare) … ressemble à celui du film le Grand Bleu.

Bref un vrai voyage dans le monde du silence, pas vraiment silencieux mais ça c’est un autre débat ! Lessivés mais heureux, nous retournons vers Pemuteran.

J’ai adoré l’île de Menjagan car ce fut l’occasion pour moi de découvrir pour la première fois des poissons tropicaux en plongée. C’est absolument génial et voir des cerfs dans la mer, c’est assez unique je pense ! Demain je pars découvrir le volcan Kawah Ijen !

Tu en penses quoi de cette aventure ?

Informations pratiques

Où ça ?

C’est à Pemuteran avec le club de plongée Ocean Dreams

Voir

Combien ça coûte ?

Il faut compter 40€ par personne pour l’excursion tout compris

Où dormir ?

La homestay Suka Sari, personnel et piscine au top, 25€ la nuit !

Regarde !

Allez rejoins nous aventurier, on est bien bien bien 🙂

QUI SUIS-JE ?

hugues_a_propos_vivreuneaventure
  Hugues, jeune breton expatrié sur Paris. J’aime les crêpes et l’aventure !
Découvre moi !